Ils ont aimé

"Un chat sous ma fenêtre"

LECTRICES et LECTEURS

PIERRE


"Un premier roman, construit autour d'une histoire vraie. La vie est pleine de surprises, de doutes, d'espoir. Des circonstances d'autant plus amplifiées quand vient le temps de l'adolescence.... Sophie Kop-Terrade nous livre ici un conte à la fois drôle et nostalgique, puisque emprunté à ses propres souvenirs, mais résolument moderne car retransposé dans l'actualité d'aujourd'hui. A lire pour être conforté dans l'idée que tant qu'il restera des êtres à chérir, il restera des hommes et des femmes de bonne volonté..."


Elena PIACENTINI, romancière :


Au programme de mes vacances de la lecture. Mais avant de m'embarquer dans de sombres et suspectes rivières, de chanter la fin d'un rêve ou d'engager une vendetta, j'ai lu un livre que j'avais offert à ma fille et qui m'en a dit le plus grand bien. C'est doux et amer avec ce goût subtil, déjà évaporé de l'enfance dans laquelle on ne pourra plus mordre à pleines dents. C'est frais et sucré comme le parfum d'un soir d'été. L'on y aborde des sujets graves avec une légèreté qui tient de la mousseline plutôt que de la mièvrerie. L'écriture sert le propos avec justesse et intelligence. Bref, ma fille a aimé ce roman jeunesse de Sophie Kop-Terrade et maintenant, je plussoie.


MARION

"Un chat sous ma fenêtre, je le dévore. Lentement, mais je le dévore.
L'histoire est belle, douce et toute en poésie. Le style est simple et tellement beau que l'on ne se rend pas compte que l'on tourne les pages une à une : votre histoire est naturelle au possible.
Le thème de votre histoire m'aide aussi dans mon deuil : j'ai perdu mon grand père il y a moins de deux mois, le jour du premier anniversaire du décès de sa femme, que je considérais comme ma grand-mère. Tout ce que vis Emily, tous ses tracas, ses tristesses, je les vis moi aussi. Vous m'aidez à aller mieux et à soulager un temps soit peu la douleur de ma famille.
Je le conseille à beaucoup de mes amies. L'une d'elle cherche à ce que la bibliothèque où elle est en stage l'acquiert tellement elle l'a adoré.
Je vous remercie de m'avoir fait découvrir votre livre et j'espère que j'aurai la chance de pouvoir vous revoir,
Amicalement,
Marion"


LYSENE

"Bonjour, j'ai lu votre livre (en une soirée...), et je l'ai trouvé génial!
L'histoire est très bien construite, les tournures de phrases sont vraiment très jolies, et, ce que je préfère dans un livre : les personnages ont leur propre personnalité, ils sont tous différents.
En plus, on ne prends pas trop longtemps à le lire, ce n'est pas trop long!
Bref, vous écrivez vraiment très bien.
Lysène.
P.S : Je suis très contente pour vous que vous ayez retrouvé votre chat!"


ANNIE

" Des sujets (l'adoption d'un animal, la mort, l'amitié, la pauvreté et le rejet...) traités avec sérieux, gravité mais aussi un soupçon de légèreté, une écriture qui mime ce dont elle parle (j'adore la description des poules, du chat, on les "voit" évoluer, de vrais tableaux vivants et poétiques), un vocabulaire précis, rigoureux, varié qui épouse tous les registres pour mieux rendre la subtilité du contenu. Les thèmes graves sont abordés en mettant la distance appropriée, avec un ton mi-sérieux mi-badin, des proverbes, des allusions littéraires qui donnent profondeur et finesse au roman. C'est littéraire mais/et plaisant, léger. Plaisir des mots et des expressions savoureuses, n'est-ce pas?"


DOROTHEE

" Un chat sous ma fenêtre" de Sophie Kop-Terrade
Un bien joli titre, un bien joli livre.
L'histoire se déroule de nos jours, en Lorraine, SKT fait parler une jeune adolescente qui est sans doute un peu elle-même.
Janie, la tendre et joyeuse grand-mère est morte.La tristesse et le vide habitent désormais à la maison. Jusqu'à ce que Chouchou, le chat, puis l'Italien apparaissent,l'un sous la fenêtre, l'autre au cimetière et prennent leurs places à la maison.
J'ai évoqué une rencontre: lire un nouvel écrivain et l'apprécier est une rencontre.
J'ai parlé de retrouvailles; cet homme, Giovanni m'a ému. Il m'a rappelé un autre homme, beau comme on peut l'être quand on est bon, joyeux et humble, sincère et droit, parti trop tôt. Un autre Giovanni qui s'appelait François.
Des retrouvailles avec des mirabelles qui étaient pour nous des groseilles.
Des retrouvailles avec un Chouchou qui s'appelait Minouche.
Un livre tendre, délicat. L'évocation d'une famille aimante qui est un peu la nôtre.
Merci Sophie.


Alain GRANDIL, romancier

‘Au départ, on se sent intrigué par ce petit chat noir qui retient de suite l'attention, tout comme les jeunes filles Emily et Lilou, et toute une galerie de personnages sympathiques et très attachants, qui nous font tout de suite entrer dans une petite aventure très plaisante.
Même Janie qui n'est plus là, semble avoir une présence particulière dans ce récit. Rapidement, Monsieur Mouche prend une place et une dimension singulière dans l'histoire !
Tout ce qui se passe dans ce petit livre est plaisant à lire. On s'imprègne sans peine des moments de joie, de doute, de peine et d'espoir que nous distille Sophie au fil des pages.
Dans un style simple et fluide, elle sait nous entraîner dans l'aventure, même si ce n'en est pas vraiment une, car c'est juste une belle histoire d'amour et d'espoir qui nous est contée là.
On est presque étonné, à la fin, de savoir que c'était une histoire vraie. Vraie, ou presque ? Car elle nous a bien fait rêver !
J'ajouterai que Sophie, au travers du personnage d'Emily, a bien su nous entraîner dans son monde. Les bons mots et les situations cocasses ne manquent pas. La spontanéité de l'adolescence et ses questions sont bien présents dans l'histoire, et fort bien amenés dans le récit par l'auteure qui a réussi, avec ce petit livre fort agréable, à me scotcher au fil des pages.
En un mot, Bravo, Sophie ‘


 

chat 12.jpg
chat 5.jpg
chat 4.jpg

"Un chat sous ma fenêtre " à ALGER

chat3.jpg